Articles

Calendrier des sessions 2020 de La Valfine

La Valfine se prépare pour cette nouvelle année 2020 avec un programme riche et varié encore une fois ! Trois sessions ouvertes à tous sont d'ores et déjà planifiées avec les intervenants suivants : René Valette en Mai, Guy Aurenche en Juin et Albert Rouet en Octobre. Nous ouvrons cette session à plusieurs dizaines de participants. Venez nombreux !

« Quelle hospitalité ? » Méditation de François Picart

En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »

Quel est notre Dieu ?

Qu’est-ce qui pousse Jésus à prendre ce temps de recul dans la prière ? Le récit qui précède met en lumière une défiance chez certains de ses contemporains. Sa liberté quant à la manière de comprendre la Parole d’Alliance met en fureur

« Mon père est toujours à l’œuvre et moi aussi je suis à l’œuvre »

Sortant d’une interprétation fondamentaliste de l’interdit du sabbat, Jésus a libéré un homme par une parole, lui donnant de se lever et de vivre autrement sa vie. Ce geste de libération met en lumière ceux qui s’opposent à cet esprit de liberté. Si saint Jean vise

Méditation biblique du P. Antoine Adam

Les fake news (fausses informations) ne datent pas d’aujourd’hui, elles sont légion dans le récit évangélique. Dès le début, c’est dans un espace religieux, à la synagogue un jour de sabbat, que Jésus fait taire un homme s’exclamant : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? » (Marc 1, 24)

Cinq ans après Laudato si, où en est-on ?

Cinq ans après la publication de Laudato si, Pentecôte 2015, le Pape a réitéré son message en 2020, annonçant une année Laudato si en 2020/2021 et un programme de sept ans pour promouvoir sa mise en œuvre concrète. Le P. Antoine Adam, prêtre référent auprès de Saint Martin de France, revient sur les liens entre l’encyclique et la formation des jeunes.

Méditation biblique du P. Antoine Adam

Quel est donc ce mystère de l’homme et de Dieu qui échappent l’un et l’autre à toutes nos représentations ? Nous héritons d’interprétations faites, tant par les rabbins juifs que les pères et docteurs de l’Eglise, au risque de refermer le récit dans une orthodoxie figeant le sens. Cela a pu conduire à des impasses existentielles, surtout quand ce texte écrit en premier en hébreu n’est pas traduit avec toute sa plasticité.

Méditation biblique du P. Antoine Adam

« Comme l’éclair qui jaillit illumine l’horizon… » Trois fois dans l’œuvre de Luc, ce mot « éclair » (astrapè en grec) apparait. Pour un homme né avant les sciences expérimentales, l’image de l’éclair peut prendre une connotation religieuse. L’éclair éclaire en effet deux mondes : la terre et le ciel.

Méditation biblique du père Antoine Adam

Le peuple d’Israël, interprétant l’énigme de notre condition humaine, déchiffre dans ses Écritures le mystère de l’Alliance. C’est un chemin de conversion permanente, transformant nos manières de voir, de comprendre notre rapport au divin aux autres et au monde, dans une évolution progressive.

L'édito de la semaine. Un passeur d’Évangile

Prêtre, philosophe et théologien, formé à la psychanalyse, pressentant dans les années conciliaires un plus grand désir d’autonomie du sujet humain, Maurice Bellet s’est engagé dans une exploration du paysage de la foi structurant ou déstructurant les contemporains qu’il rencontre. Le Père Adam lui rend ici hommage.

Editorial de la semaine. Un petit manifeste pour notre temps ? par Antoine Adam

Fatigué d’entendre ces catholiques prendre depuis plusieurs années une posture de surplomb moralisatrice sur des questions de société, j’ai été revigoré par la lecture d’un petit ouvrage « Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien », écrit par trois jeunes prenant au sérieux leur responsabilité baptismale dans le monde de ce temps.

Des Oratoriens méditent la Bible. Antoine Adam (07.10.2017)

Quand nous acceptons de nous laisser toucher, surprendre par l’humanité du Christ, et de vivre avec lui une vraie rencontre, que nous l’écoutons et que nous l’accueillons, les esprits de division ne se résorbent-ils pas ?