Entrées par communication@oratoire.org

“Happycratie”. L’éditorial de la semaine.

Le bonheur est là où la société ne l’attend pas, dans le cœur des hommes et des femmes saisis par l’amour, l’amour que leur porte Jésus dans les évangiles, mais bien sûr aussi l’amour que nous nous portons les uns les autres dans nos vies. Alors suffit-il d’aimer quelqu’un pour le rendre heureux ? Et si on essayait ? Si on se détournait des porteurs de haine qui envahissent notre espace vital pour imposer leurs peurs et leurs menaces, leurs idées et leurs intérêts, leurs discriminations et leurs condamnations.

Saint Eustache Solidaire, par Yves Trocheris

Au cœur de Paris, Saint-Eustache se veut témoin de fraternité, fidèle à la devise « En toute fraternité Saint-Eustache vous accueille ! ». Nous ne savons que trop nos limites ! mais, à tout le moins, nous essayons de faire quelque chose. Cet accueil est ouvert à toutes les expressions culturelles, mais aussi, à la mesure de nos moyens, aux besoins de ceux et celles qui font face à l’adversité et à la réalité de la vie à la rue. Si on ne peut pas tout faire, à tout le moins peut-on essayer de faire quelque chose, c’est le sens de l’engagement de tous les bénévoles.

Du 16 au18 novembre : Journées Mondiales des Pauvres 2018 à Paris, et notamment à Saint-Eustache

Un rassemblement diocésain aura lieu à l’église Saint-Eustache, le dimanche 18 novembre à 11h, célébration qui clôturera les Journées Mondiales des Pauvres 2018 à Paris.
Cet année, Paris fait partie des 12 diocèses « apôtres » pour créer la dynamique du rassemblement mondial, parmi Lyon, Vienne, Madrid, Bangui, Santiago Chili, Wellington, Madagascar, Manille, Ouagadougou, Montréal et New York. La messe de 11h à Saint-Eustache sera présidée par Mgr Aupetit, archevêque de Paris. Elle sera suivie d’un repas fraternel (sans inscription mais dans la limite des places disponibles) à 13h et d’un concert de jazz manouche à partir de 14h30.

Des oratoriens méditent la Bible. Jean-Marie Martin (27.10.2018)

Ne serions-nous pas atterrés, scandalisés, si quelqu’un proclamait aujourd’hui : « Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez comme ceux qui sont morts par les eaux dans l’Aude, en Floride, par le tsunami en Indonésie, ou dans divers attentats et massacres, comme dernièrement en Crimée… » On peut souhaiter qu’un tel discours de répression ne passerait pas aujourd’hui, et pourtant, la croyance en un dieu répressif jouit d’une vie dure.

“Mémoires d’Afrique” célèbre la 13ème édition de “La Nuit des Contes”, un temps fort de valorisation des cultures ancestrales du Bénin

Sous l’impulsion du Père oratorien Israël Mensah, l’association Mémoires d’Afrique a été créé 1999 au Bénin pour collecter et conserver le patrimoine culturel immatériel du Bénin. Chaque année, désormais, une “Nuit des Contes”, devenue Journée Nationale du Patrimoine Immatériel, permet de valoriser cette démarche.

Chanter c’est prier deux fois

L’association Anima Nostra, créée en 2016 pour accompagner de jeunes artistes de musique classique et contemporaine, organise cette année 6 week-ends jeune chœur à Saint Eustache, ouverts à tous. Ce sont des moments privilégiés qui permettent de combiner spiritualité et musique dans un lieu unique.