Articles

Nous attendons quelqu'un. L'édito de la semaine, par Anne Roul, paroissienne.

Comment vivre ce temps particulier de l’année liturgique ? Chacun apportera sa réponse personnelle. Pour la troisième année consécutive, il nous est proposé, tous les vendredis à partir du premier vendredi de l’Avent et jusqu’à celui qui précède la Pentecôte, dans le chœur de l’église, un temps de silence partagé, d’une demi-heure à partir de 18h, suivi de la messe à 18h30.

L'éditorial de la semaine. "Transmettre" par Antoine Adam

La foi se transmet avec ce jeu de découverte de la Parole de Dieu, de l’écoute de ce qu’elle produit en nous et le rassemblement liturgique engageant notre prière. Rien ne serait possible sans les adultes « passeurs » de cette foi.

Le Temps ordinaire, l'éditorial de la semaine.

La dernière exhortation du Pape François peut nous sauver. Rien que son titre nous réveille ! Soyez dans la Joie et l’Allégresse ! Et il l’explique par une citation de Léon Bloy : « dans la vie il n’y a qu’une tristesse, c’est de ne pas être des saints ». Pourquoi ne pas employer ce temps qui nous est donné, à devenir des saints ?

Sans moi vous ne pouvez rien faire. L'édito de la semaine

On mesure mal la portée de ce qui est annoncé à la Pentecôte. Au mieux, on la relie à une prouesse langagière (...) Auparavant c'était la rencontre physique avec Jésus qui faisait des disciples. C'est désormais une parole qui s'échappe de la bouche des hommes, un témoignage.

Editorial de la semaine. Il est monté au ciel, par Jacques Mérienne  

Un homme de chair est monté au ciel, il a permit à ses frères et sœur restés derrière lui de devenir une seule chair. On dit cela du mariage, mais le mariage est le signe de ce qui se passe entre l’Église et le Christ.

Editorial de la semaine. L'Ascension, sens dessus dessous

Lors de son Ascension, le Christ ne fuit pas le monde : ce monde, il l’a sauvé, ce n’est pas pour se sauver de lui. Au contraire, et paradoxalement, il veut s’en rapprocher davantage encore. Il veut en investir toutes les réalités et accomplir une incarnation plus globale et universelle à travers les Baptisés

L'édito de la semaine. Un passeur d’Évangile

Prêtre, philosophe et théologien, formé à la psychanalyse, pressentant dans les années conciliaires un plus grand désir d’autonomie du sujet humain, Maurice Bellet s’est engagé dans une exploration du paysage de la foi structurant ou déstructurant les contemporains qu’il rencontre. Le Père Adam lui rend ici hommage.

Des jours de grand sens ! Editorial de la semaine

Jours saints : moment poétique s’il en est ! Moment fraternel, vécu avec le Seigneur qui a voulu qu’en lui tous, toutes, aient « la vie et la vie en plénitude » !

L'édito de la semaine. « Guérir parfois, soulager souvent, écouter toujours » par le P. labignette

Ne pas parvenir à soulager la souffrance est une épreuve redoutable pour le personnel soignant. C'est une véritable nuit de la foi, puisque la souffrance renvoie les soignants à leurs propres limites. Pour eux c'est l'expérience déstabilisante de notre condition humaine.

Editorial de la semaine. Un petit manifeste pour notre temps ? par Antoine Adam

Fatigué d’entendre ces catholiques prendre depuis plusieurs années une posture de surplomb moralisatrice sur des questions de société, j’ai été revigoré par la lecture d’un petit ouvrage « Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien », écrit par trois jeunes prenant au sérieux leur responsabilité baptismale dans le monde de ce temps.