Articles

« Quelle hospitalité ? » Méditation de François Picart

En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »

Méditation biblique du père Michel Quesnel

Eh bien Jacques conteste tout cela. Oui, l’Evangile est subversif ! Sans doute faut-il respecter usages et bienséances. Sans doute aussi l’expression « mépriser le pauvre », que Jacques emploie, nomme-t-elle des transgressions plus graves que nos pratiques habituelles. Mais que faisons-nous, dans la vie ecclésiale courante, pour mettre systématiquement le pauvre à la première place, quelle que soit sa forme de pauvreté ou de fragilité : financière, sociale, physique, mentale ?... « Heureux, vous les pauvres, car le Royaume de Dieu est à vous » (Luc 6, 20).

Méditation biblique du père Jean-Marie Martin

Et il ne pouvait faire là aucun miracle, si ce n'est qu'il guérit quelques infirmes en leur imposant les mains. Voilà que Jésus aussi est infirme, à cause du manque de foi de ses contemporains, il ne peut guérir que ceux qui reconnaissent en lui un reflet d’eux-mêmes, à savoir, les infirmes. Mais nous savons bien que Jésus a pris toutes nos infirmités, alors, nous avons tous de quoi nous reconnaître en lui, établissons-nous en totale confiance à son égard.

Méditation biblique du père Roger Thomas

Voici que se termine la semaine de prière pour l'UNITÉ des chrétiens. À sa suite nous est offert pour la première année, ce "dimanche de la Parole", Parole de Dieu, Verbe de Dieu, Parole éternelle du Dieu Vivant. C'est elle, cette Parole, qui nous unit : catholiques, protestants et orthodoxes.

Méditation biblique du père Michel Dupuy

Yémen et Syrie à feu et à sang, un terrorisme creusant sa route criminelle, un populisme sectaire et discriminatoire, une France victime du mensonge et de l’égotisme… Le Monde est blessé, la France va mal, la maison commune vacille… et de me demander : « Comment est-il encore possible, sinon de croire à ce que nous prophétise Isaïe, du moins d’oser encore parler de la venue de ce Sauveur dont il ne connaît ni le visage ni le nom, mais que nous croyant, nous savons trouver derrière le visage d’un nouveau-né ? » Jésus, que nous ne devons pas limiter au folklore liturgique et rituel d’un Noël, détourné aux fins commerciales, en trêve des confiseurs, mais dont on aimerait que le message de paix aux hommes de bonne volonté traverse cette humanité, la remettant à la raison. Pour moi, plus que tristesse, au risque de tourner vers un « à quoi bon » éteignant les lumières de la célébration.

Méditation biblique du père Etienne Labignette

Nous voici entrés dans ce que nous avons l'habitude d'appeler "le temps ordinaire". "Ordinaire", ne me semble pas un adjectif très satisfaisant : après l'émerveillement des célébrations de la Nativité, serions-nous retombés dans "l'écume des jours" ? Je lui préfère l'expression plus dynamique de "temps de l'Eglise", c'est-à-dire notre temps.

Méditation du père Luc Forestier

L’un des éléments décisifs de ce temps de Noël est sans doute la crèche, ce « signe admirable » dont parle le pape François dans sa Lettre apostolique du premier décembre 2019. En regardant ces crèches, toujours tissées de références culturelles, nous voilà « tous autour de la grotte et pleins de joie, sans aucune distance entre l’événement qui se déroule et ceux qui participent au mystère. »

Méditation biblique du père Michel Quesnel

La situation actuelle du monde nous demande d’être inventifs, sans illusions et sans crainte, pour que le devenir de nos frères et de toute la création corresponde au projet d’amour de Dieu pour toutes ses créatures. Meilleurs vœux pour une nouvelle année.

Méditation biblique du père Paul Carpentier

(...) La question n'est donc pas seulement : dans quel sens va notre vie humaine, mais quel sens nous lui donnons, pour qu'elle soit vécue au quotidien en communion avec Celui qui a dit : Je suis la Voie, la Vérité, la Vie. Les pères de l'Eglise disaient que Dieu s'est fait homme pour que ceux-ci deviennent divins. Noël et Pâques, ainsi que tout le calendrier liturgique, sont là pour nous rappeler cette vocation missionnaire divine. (...)

Méditation biblique du père Jean-Marie Martin

Jésus serait-il donc un hors-la-loi ? Absolument ! Il est hors-la-loi de tout ce qui distord, annule, écrase, fausse les lois de l’équité, de la justice, de la vérité, tout ce qui perverti et travestis la loi de l’Amour. Il est hors-la-loi de tout ce qui opprime l’homme, qui le soumet, l’offense, l’affame, le déshumanise, le débilite, l’entrave, l’extermine. Il est hors-la-loi de toutes ces lois destructrices, asservissantes, perverses, diaboliques, que les hommes ont inventées, élaborées, pour inverser le principe de création divine, pour que règne sur le monde la toute-puissance épouvantail de la haine, du mensonge, de la mort…