Chaque semaine un prêtre de l’Oratoire écrit une méditation biblique en rapport avec le calendrier liturgique. Nous les publions ici. Vous pouvez également les retrouver sur la page Facebook des Oratoriens

Calendrier des sessions 2020 de La Valfine

La Valfine se prépare pour cette nouvelle année 2020 avec un programme riche et varié encore une fois ! Trois sessions ouvertes à tous sont d'ores et déjà planifiées avec les intervenants suivants : René Valette en Mai, Guy Aurenche en Juin et Albert Rouet en Octobre. Nous ouvrons cette session à plusieurs dizaines de participants. Venez nombreux !

« Quelle hospitalité ? » Méditation de François Picart

En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »

Homélie du Père Rémi Lescot pour le Vendredi Saint

De la croix sont issus deux signes johanniques : à la source des sacrements ecclésiaux, l’EAU ET LE SANG… ainsi TOUT EST ACCOMPLI ! Et à cause du coup de lance, ses os ne sont pas brisés (cf. Ps 34), et ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé. On va pouvoir déposer le corps intègre de Jésus dans le tombeau avec son écriteau : « Roi des juifs ». Tout est prêt pour la résurrection !

Des Oratoriens méditent la Bible - Jean-Marie Martin (31.03.2016)

Pieds et poing liés une fois qu’il fut arrêté, pieds et poings transpercés par les clous sur la croix, Jésus est maintenant pieds et poings livrés à ses disciples, leur offrant ses cicatrices comme moyen de reconnaissance.

Des Oratoriens méditent la Bible - Rémi Lescot (23.03.2016)

"Lorsque Judas verra que Jésus refuse de se défendre au procès, il va se pendre : lui qui voulait peut-être seulement provoquer Jésus à lancer son Royaume, devient désespéré ; il n’a pas eu la chance de croiser, comme Pierre, le regard de son ami et Maître, et de pleurer."

Des Oratoriens méditent la Bible – Etienne Labignette (19.03.2016)

Plus tard Joseph sera reconnu comme à l'origine de ce que seront plus tard les moines dans le monde, les saints anonymes. Autrement dit ce qui deviendra l'exemple d'une vie de baptisés vécue dans l'espérance, le service modeste et fidèle et le travail.

5e dimanche de Carême : « Se reconnaître aimé »

Chaque semaine du temps de Carême, un extrait de l'encyclique Le Visage de la miséricorde et un texte d'un moine de Tibhirine, sont médités à Saint-Ferréol. Nous les publions ici.

Des Oratoriens méditent la Bible – Jérôme Prigent (07.03.2016)

Comme ils sont beaux ces verbes au futur: tout y semble inaccompli, tout est à désirer. Le christianisme est bien la religion du Fils, qui renouvelle les promesses du Père et crée du neuf.

Des Oratoriens méditent la Bible. Évangile du Vendredi 4 mars 2016

Aimer Dieu et haïr autrui, est incompatible. Aimer l'autre même sans le connaître parfois, ne serait-ce pas être déjà sur le chemin de Le rencontrer dans le visage croisé, servi, accueilli ?

4e dimanche de Carême : Repartir changé

Chaque semaine de Carême, un extrait de l'encyclique "Le Visage de la miséricorde" et un texte d'un moine de Tibhirine, sont médités à St-Ferréol. Nous les publions ici.

Des Oratoriens méditent la Bible. Evangile du lundi 29 février

Dans la tradition biblique, connaître c’est entrer dans l’intimité de l’autre pour l’aimer. L’amour n’est pas abstraction mais proximité avec l’autre. Tel est le sujet médité par Jérôme Prigent à partir d'un texte de Luc (Luc 4, 24-30).

1ere lecture du samedi 27 février 2016

Nous nous retrouvons tous à un moment comme le troupeau, isolé dans les broussailles : le berger peut nous ramener à de verts pâturages. Voilà qui doit accompagner l’espérance de régénération de notre Carême.