Chaque semaine un prêtre de l’Oratoire écrit une méditation biblique en rapport avec le calendrier liturgique. Nous les publions ici. Vous pouvez également les retrouver sur la page Facebook des Oratoriens

Emile Bernard, Résurrection
, ,

Des Oratoriens méditent la Bible. Michel Quesnel (22.09.2018)

Il en est ainsi pour notre résurrection. Tout ce que nous sommes se prolongera dans une autre dimension et dans un monde insoupçonné. Ne cherchons pas à imaginer ; notre imagination est trop infirme. Mais nous pouvons avancer en toute confiance. Dieu accomplira en nous son œuvre, comme la nature la réalise sur une semence mise en terre.
sourd
, ,

"Que s’ouvrent nos oreilles pour que se délient nos langues !" Méditation du p. François Picart

Ainsi, les questions posées aux sociétés occidentales par les membres du peuple de Dieu engagés aux côtés des migrants avec qui le Christ s’identifie, deviennent inaudibles en raison du travail de la vérité qui se fait au même moment sur le cléricalisme, cette dénaturation de l’autorité en abus de pouvoir et de conscience, qu’illustrent les abus sexuels.
Agonie
, ,

Des Oratoriens méditent la Bible. Yves Trocheris (18.08.2018)

Dans la nuit où il fut livré, Jésus parle à ses disciples d’une vie « en abondance ». Cette « vie en abondance » ne peut venir que de Dieu, mais par la passion à laquelle le Christ s’est offert, dans le pain et le vin consacrés, cette même vie est pour chacun de nous, mystérieusement là, à portée de main.
Edith Stein
, ,

Des Oratoriens méditent la Bible. Luc Forestier (09.08.2018)

En cette fête d’Édith Stein – sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix – la lecture de ce passage de Jérémie prend une couleur particulière, car nous fêtons celle qui resta fidèle à son judaïsme, jusque dans la mort à Auschwitz, tout en ayant découvert la nouveauté de la foi chrétienne jusqu’à être baptisée et entrer au Carmel.
hostie
, ,

"Que du pain ?" Une méditation du Père François Picart (05.08.2018)

L’association entre le « pain de Dieu » et « donner vie au monde », célébrée dans l’eucharistie, oriente notre quête sur la nécessaire conversion d’un monde aujourd’hui menacé par les excès d’une humanité aussi insatiable que la foule de l’évangile. Les questions de vie et de mort se renouvellent à la mesure des profondes mutations en cours.