« Quelle hospitalité ? » Méditation de François Picart

En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »

Mieux faire connaître le patrimoine de Saint-Eustache

Il y a 30 ans, le cardinal Lustiger avait souhaité la création d’une association destinée à organiser et soutenir les activités culturelles et artistiques du diocèse de Paris. C’est ainsi qu’est né Art, Culture et Foi/Paris. Depuis, l’association a fait son chemin en évoluant et en multipliant ses activités, grâce au travail de nombreux bénévoles. Expositions d’artistes contemporains, concerts, conférences, évènements cinématographiques… les activités qu’organise ou que soutient Art, Culture et Foi/Paris sont nombreuses et multiples.

Méditation biblique du père Roger Thomas

Voici que se termine la semaine de prière pour l'UNITÉ des chrétiens. À sa suite nous est offert pour la première année, ce "dimanche de la Parole", Parole de Dieu, Verbe de Dieu, Parole éternelle du Dieu Vivant. C'est elle, cette Parole, qui nous unit : catholiques, protestants et orthodoxes.

Conseil pastoral session de Lyon janvier 2020

Les 21 et 22 janvier 2020, les équipes pastorales et les Chefs d’établissement des quatre établissements oratoriens (Saint Philippe Néri, Massillon, Saint Martin de France et Saint Erembert) se sont rassemblés autour de François Picart, supérieur général de l’Oratoire, au Domaine Saint Joseph de Sainte-Foy-lès-Lyon. Le thème de cette session était de situer le rapport à l'Écriture comme ressource pour vivre et exercer une mission pastorale nous permettant la poursuite de l’écriture des Projets d’animation pastorale des établissements.

La condamnation des prêtres ouvriers

« Il me semble que l’une des grandes qualités du livre de Robert Dumont est d’éclairer les nombreuses facettes de cette controverse sur l’expérience. Prêtre oratorien, longtemps magasinier à la FNAC, il insiste sur le fait qu’il n’est pas lui-même un historien. Il a raison, sans doute, mais il connaît parfaitement cette histoire, de l’intérieur donc, et peut en parler des heures durant lorsqu’il vous reçoit dans son petit appartement du quartier des Halles à Paris, généralement autour d’un repas modeste et d’un vin de bonne qualité. Voici trente ans en effet qu’il s’entête à arpenter les archives à la recherche de la documentation existante autour de l’histoire des prêtres-ouvriers et de leur condamnation. Le livre est le résultat de cette quête. » Extrait de la postface du livre par l'historien Denis Pelletier.

Méditation biblique du père Michel Dupuy

Yémen et Syrie à feu et à sang, un terrorisme creusant sa route criminelle, un populisme sectaire et discriminatoire, une France victime du mensonge et de l’égotisme… Le Monde est blessé, la France va mal, la maison commune vacille… et de me demander : « Comment est-il encore possible, sinon de croire à ce que nous prophétise Isaïe, du moins d’oser encore parler de la venue de ce Sauveur dont il ne connaît ni le visage ni le nom, mais que nous croyant, nous savons trouver derrière le visage d’un nouveau-né ? » Jésus, que nous ne devons pas limiter au folklore liturgique et rituel d’un Noël, détourné aux fins commerciales, en trêve des confiseurs, mais dont on aimerait que le message de paix aux hommes de bonne volonté traverse cette humanité, la remettant à la raison. Pour moi, plus que tristesse, au risque de tourner vers un « à quoi bon » éteignant les lumières de la célébration.

Semaine de prière pour l'unité des Chrétiens

« Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire » (Actes 28/2). Le thème de cette année nous vient de Malte, une île de la Méditerranée, devenue chrétienne grâce au témoignage et à l’action de l’apôtre Paul. Après la terrible tempête et leur naufrage, Paul et les 276 passagers du bateau rejoignirent le rivage de cette île et y furent accueillis avec bienveillance. Aujourd’hui, le climat œcuménique sur cette île est très positif. Par son investissement, Malte sert d’exemple et de référence pour un travail œcuménique en profondeur. L’unité des Chrétiens fait rêver et fait peur, à la fois. L’unité est le caractère de ce qui forme un tout substantiel et cohérent. L’éventail des synonymes est large, entre l’unanimité, l’accord, la conformité, la convergence, le consentement, l’harmonie, l’affinité, l’équilibre, qui sont, au fond, le résultat de la construction d’une relation.

« Dieu guérit- il encore ? » Présentation du père Luc Forestier, directeur de l’ISEO

Les pratiques liturgiques de guérison connaissent un succès croissant au sein de l’Église catholique. Comment comprendre ce succès et accompagner ces pratiques ? Le colloque annuel des Facultés, rassemblant catholiques, orthodoxes et protestants au sein de l’Institut supérieur d’études œcuméniques, se penche du 28 au 30 janvier sur ces questions. Présentation du père Luc Forestier, directeur de l’Institut Supérieur d’Études Œcuméniques.

Présentation du livre « La condamnation des prêtres ouvriers »

Avec Denis Pelletier, historien, directeur d'études à l'École pratique des hautes études (EPHE), Robert Ageneau, fondateur de la maison d'édition Karthala, Bruno Régis, Joël Chérief et Xavier Debilly, prêtres de la Mission de France, et bien entendu, avec Robert Dumont, prêtre de l’Oratoire de France. Rendez-vous lundi 27 janvier 2020 à 19h30 en l'église Saint-Eustache. Entrée libre.

« Signes des Temps » et « Sens et Conscience » aux éditions Karthala

Deux collections dirigées par Robert Dumont, oratorien et ancien prêtre-ouvrier.

Méditation biblique du père Etienne Labignette

Nous voici entrés dans ce que nous avons l'habitude d'appeler "le temps ordinaire". "Ordinaire", ne me semble pas un adjectif très satisfaisant : après l'émerveillement des célébrations de la Nativité, serions-nous retombés dans "l'écume des jours" ? Je lui préfère l'expression plus dynamique de "temps de l'Eglise", c'est-à-dire notre temps.