Calendrier des sessions 2020 de La Valfine

La Valfine se prépare pour cette nouvelle année 2020 avec un programme riche et varié encore une fois ! Trois sessions ouvertes à tous sont d'ores et déjà planifiées avec les intervenants suivants : René Valette en Mai, Guy Aurenche en Juin et Albert Rouet en Octobre. Nous ouvrons cette session à plusieurs dizaines de participants. Venez nombreux !

« Quelle hospitalité ? » Méditation de François Picart

En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »

Homélie du frère Gilles-Hervé Masson du 15 mars

Chers frères et sœurs, nous traversons incontestablement des temps qui sont très particuliers, et c’est sans doute par là qu’il faut commencer. Nous traversons ces dimanches de Carême où très nombreux sont ceux et celles qui ne pourront pas se rassembler pour célébrer l’eucharistie.

« Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison » (Luc 19,9)

Les paroisses du doyenné Les Halles-Sébastopol organisent une grande veillée de prière et de confession en lien avec la communauté œcuménique de Taizé. Cette veillée est une proposition faite à chacun de prendre un temps pour soi et de faire l’expérience de l’Amour de Dieu. Après une méditation de frère Luc, la prière sera suivie d’une vénération de la Croix.

Publication d'un « Manifeste pour un christianisme d'avenir. »

Cet ouvrage fait suite à la journée d’études du 5 octobre 2019 sur John Shelby Spong, lors de laquelle furent aussi discutées les idées de Joseph Moingt sur l’esprit du christianisme et cette partie de la théologie protestante familière de la culture moderne : la théologie du process et le protestantisme libéral.

Méditation biblique du P. Michel Dupuy

(...) le pardon et le refus de pardonner ; cela marque profondément notre époque. Nous sommes au cœur d’un double événement, sachant que l’important n’est pas dans l’événement, mais dans la manière dont nous vivons l’événement. C’est à ce constant problème que nous sommes de plus en plus appelés dans notre société, nous demandant de discerner, et donc d‘éveiller notre conscience ; sachant que nous sommes, nous-mêmes, à la fois exposés au refus du pardon et ouverts à ce même pardon. « Qui suis-je pour juger ? », nous dit François. Sans naïveté aucune, il n’y a pas de jour où nous ne soyons, d’une manière ou d’une autre, exposés à discerner l’attitude qui convient, devant ce pardon que nous demande le Père, Notre Père ; sachant, comme nous le dit Claire Ly, que, « sur la Croix, Jésus ne pardonne pas, mais demande à son Père de pardonner… » Le reste est chemin de pardon, et seule la victime peut le donner.

Voyage en poésie

De Cerise à Saint-Eustache, le trait commun est celui de l'écoute : ces deux lieux sont l'un à l'écoute du quartier et l'autre à l'écoute de la Parole ; chacun à sa façon est à l'écoute de la vie et de son langage. Or, ici et là, les oreilles prennent-elles le temps de sortir des sentiers battus des mots et du rapport qu'on a avec eux ? Pour ce faire, pour interroger notre rapport au langage – qu'il soit celui des hommes ou celui de Dieu – et pour renouveler notre écoute, l'année 2019-2020 a été placée sous le signe de la poésie qui est peut-être de tous les genres littéraires celui qui nous invite le mieux à faire l'expérience de l'intime et du lointain, à questionner les catégories qui fondent notre rapport aux autres, aux choses et leur vérité.

Carnet du Carême 2020

Le P. Michel Quesnel, Recteur Émérite de l'Université Catholique de Lyon, prêtre de l'Oratoire de France et bibliste, présente le carnet du Carême 2020 pour le Diocèse de Lyon qu'il a rédigé.
Prier 419 daté mars 2020 - Séverine Carreau.

Une charité bien ordonnée

Chaque année, de décembre à mars, l’association parisienne la Soupe Saint-Eustache offre un dîner complet à des « invités » en détresse. Près de 300 repas par jour sont servis grâce au zèle des bénévoles et à une organisation aux petits oignons.

C'est le Christ qui nous accueille

« J'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez accueilli. », Matthieu 25.

Méditation biblique du père Etienne Labignette

Par cette prière, Jésus nous invite à nous ouvrir à l'autre, à sortir de nous-même, à nous libérer de préoccupations personnelles trop limitées, et nous permet d'accéder à une liberté retrouvée par rapport aux autres. Ainsi, le "Notre Père" est bien plus qu'un acte de dévotion personnelle, mais d'abord et avant tout une prophétie en acte.