Homélie du père Yves Trocheris, messe pour la Paix en l'église Saint-Eustache (11.11.2018)

Homélie du père Yves Trocheris, prononcé lors de la messe pour la Paix célébrée le 11 novembre 2018 en l'église Saint-Eustache, en présence de nombreux paroissiens de Sankt Birigit, un diocèse allemand où le père Trocheris a servi pendant plusieurs années.

Messe pour la paix à Saint-Eustache. Prise de parole du prélat de Limbourg Helmut Wanka

Dimanche 11 novembre 2018 à 11 heures, en l'église Saint-Eustache, une messe pour la Paix était concélébrée avec Monseigneur Helmut Wanka, prélat du diocèse de Limbourg, en Allemagne. Voici les mots qu'il a partagé à la fin de l'office.

L'éditorial de la semaine. Mémoire de guerre, avenir de paix

Commémorer toutes les victimes de la Première Guerre mondiale, remercier Dieu pour la paix ininterrompue que la France et l’Allemagne et un grand nombre de pays européens vivent depuis plus de 73 années, raviver pour aujourd’hui notre désir de paix... C’est peut-être ainsi que nous entrerons dans cette attitude promue par l’Église lorsqu’elle donne à entendre ces mots du Seigneur : « Heureux les artisans de paix, ils seront appelés Fils de Dieu » (Mt 5).

“Si j’allais à AUSCHWITZ avec des jeunes, je leur dirais...”

Ce devoir de Mémoire perdurant incombe à tous les hommes de bonne volonté, et pas seulement au peuple Juif ou aux groupes humains qui furent touchés également par le processus nazi d’extermination, notamment les Tziganes. Il faut bien reconnaître avec courage et lucidité : le mal que l’humanité a été capable de produire en son sein par la Shoah concerne tout le genre humain.

Des Oratoriens méditent la Bible. Michel Quesnel (08.11.2018)

Pour un chrétien, il n’est pas légitime de se glorifier de ce que l’on a hérité dans son berceau – sa famille, sa classe sociale, sa religion, sa nationalité – ni d’en tirer quelque avantage que ce soit. La seule gloire d’un chrétien, c’est sa faiblesse dont il sait que le Christ peut la transformer en force.

"Happycratie". L'éditorial de la semaine.

Le bonheur est là où la société ne l’attend pas, dans le cœur des hommes et des femmes saisis par l’amour, l’amour que leur porte Jésus dans les évangiles, mais bien sûr aussi l’amour que nous nous portons les uns les autres dans nos vies. Alors suffit-il d’aimer quelqu’un pour le rendre heureux ? Et si on essayait ? Si on se détournait des porteurs de haine qui envahissent notre espace vital pour imposer leurs peurs et leurs menaces, leurs idées et leurs intérêts, leurs discriminations et leurs condamnations.

Saint Eustache Solidaire, par Yves Trocheris

Au cœur de Paris, Saint-Eustache se veut témoin de fraternité, fidèle à la devise « En toute fraternité Saint-Eustache vous accueille ! ». Nous ne savons que trop nos limites ! mais, à tout le moins, nous essayons de faire quelque chose. Cet accueil est ouvert à toutes les expressions culturelles, mais aussi, à la mesure de nos moyens, aux besoins de ceux et celles qui font face à l’adversité et à la réalité de la vie à la rue. Si on ne peut pas tout faire, à tout le moins peut-on essayer de faire quelque chose, c’est le sens de l’engagement de tous les bénévoles.

Des Oratoriens méditent la Bible. Paul Carpentier (31.10.2018)

Et Jésus cheminait par villes et villages, enseignant et faisant route vers Jérusalem. Quelqu'un lui dit : « Seigneur, est-ce le petit nombre qui sera sauvé ? » Il leur dit : « Luttez pour entrer par la porte étroite, car beaucoup, je vous le dis, chercheront à entrer et ne pourront pas.

Du 16 au18 novembre : Journées Mondiales des Pauvres 2018 à Paris, et notamment à Saint-Eustache

Un rassemblement diocésain aura lieu à l’église Saint-Eustache, le dimanche 18 novembre à 11h, célébration qui clôturera les Journées Mondiales des Pauvres 2018 à Paris. Cet année, Paris fait partie des 12 diocèses « apôtres » pour créer la dynamique du rassemblement mondial, parmi Lyon, Vienne, Madrid, Bangui, Santiago Chili, Wellington, Madagascar, Manille, Ouagadougou, Montréal et New York. La messe de 11h à Saint-Eustache sera présidée par Mgr Aupetit, archevêque de Paris. Elle sera suivie d’un repas fraternel (sans inscription mais dans la limite des places disponibles) à 13h et d’un concert de jazz manouche à partir de 14h30.

Homélie du Cardinal André Vingt-Trois - Messe de la Saint Louis à St Louis des Français

« La fidélité à Dieu ne se mesure pas simplement par des exercices de piété ou par des sentiments élevés, mais se concrétise dans des décisions pratiques qui engagent les intérêts particuliers ou même l’intérêt général. »