Calendrier des sessions 2020 de La Valfine

La Valfine se prépare pour cette nouvelle année 2020 avec un programme riche et varié encore une fois ! Trois sessions ouvertes à tous sont d'ores et déjà planifiées avec les intervenants suivants : René Valette en Mai, Guy Aurenche en Juin et Albert Rouet en Octobre. Nous ouvrons cette session à plusieurs dizaines de participants. Venez nombreux !

« Quelle hospitalité ? » Méditation de François Picart

En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »

Homélie du père James Cunningham

(...) C’est ce Dieu qui selon l’expression de Jean Paul II nous invite à « l’option ou l’amour préférentiel pour les pauvres, » qui fait du petit, du pauvre, de l’étranger, du prisonnier, du malade, la priorité, qui veut que nous fassions à notre tour une différence, aussi modeste soit-elle.

Méditation biblique du père Luc Forestier

Loin d’être un simple signal délivré de l’intérieur de son propre confort, le geste prophétique implique Ézéchiel lui-même et le conduit à mettre en jeu sa propre vie. Il ne s’agit donc pas simplement d’imposer ses certitudes à des personnes qui n’en ont nul besoin pour vivre, mais il s’agit d’être prêt à jouer son existence sur une Parole reçue de Dieu. Au milieu du flot continuel des commentaires et des prises de position, souvent limités à quelques clics sur un clavier, l’authentique geste prophétique est toujours décrit dans l’Écriture en termes de désagréments et d’épreuves. En cela, le geste prophétique est bien personnel mais il s’appuie sur une communauté qui reçoit et transmet l’Écriture, sous peine d’enfermement dans une solitude dangereuse. Ézéchiel est seul dans le récit, mais le fait que ce récit nous ait été transmis montre qu’en réalité il a été suivi par un groupe de personnes se reconnaissant dans sa prédication et dans ses gestes. Autrement dit, dans le discernement de l’authentique geste prophétique, la solitude absolue n’est sans doute pas suffisante car la Parole n’est reçue qu’à l’intérieur d’une communauté d’interprétation qui la transmet, la traduit, l’explicite, l’interprète et finalement l’inscrit dans sa vie.

Méditation biblique du père Michel Quesnel

Que voyons-nous lorsque nous regardons le monde ? – Une pandémie redoutable dont nous n’arrivons pas à nous sortir, une planète polluée et déréglée, des humains souvent indifférents les uns aux autres… Inutile d’allonger la liste, elle est interminable. Nous avons, certes, à nous purifier, et la pandémie nous le rappelle. L’amour invisible de Dieu ne nous fera cependant pas défaut. Déjà existent des joies discrètes mais véritables. Et, au terme, la Jérusalem nouvelle annoncée par l’Apocalypse nous attend tous. Alors, aurions-nous raison de désespérer ?

Méditation biblique du père Jean-Marie Martin

Porter en nous la semence du Royaume dépasse nos espérances, il est en nous, ce Royaume, mais il étend ses branches au-delà de nous et porte du fruit de vie en nous et autour de nous. Au-delà de ce que nous pouvons croire ou imaginer.

Éditorial du père Jean-Marie Martin

Ouvrons les bras, les mains, – dans la limite des gestes barrières –, et libérons nos yeux, notre bouche, nos oreilles, déconfinons et déterminons notre cœur. Vive la vacance de nos enfermements coronaviresques ! Vive les vacances ! Vive les futures rencontres, découvertes inopinées, amitiés nouvelles et inattendues. Haut les mains bouchant nos yeux, notre bouche, nos oreilles ! Bienvenue aux regards renouvelés sur les personnes, sur les choses, les événements, les sites touristiques et les panoramas ; bienvenue aux paroles réinventées dans leur acuité, leur à-propos, leur circonstance, leur fruition ; bienvenue à l’écoute attentive, prodigue, bienveillante, captivée, généreuse et clémente. En somme, à toutes et à tous, bonnes vacances authentiques, hautes en couleur.

Méditation biblique du père Michel Dupuy

L’Évangile ne cesse d’interpeler le croyant, éclairant son discernement. Celui-ci nous arrive après ce long temps de confinement et d’abstinence eucharistique, au terme duquel sont apparues chez les chrétiens des divisions témoignant de la conception très différente que chacun se fait de l’Eucharistie ; traduisant chez beaucoup une véritable et réelle approche de ce qu’est le « dernier repas du Seigneur ». Mais hélas, chez d’autres, une regrettable matérialisation du religieux et une chosification de l’hostie.

Forum Saint-Eustache - Été 2020

Le FORUM Saint-Eustache a une proposition à vous faire : retenez un mot fort, une image éclairante, une chose intrigante, une seule, qui vous a frappés durant la crise. Pas une grosse colère ni une peur glaçante, laissons cela à la presse à sensations, mais une idée originale plutôt anodine, du style « tiens j’avais jamais pensé à ça ! ». Considérez cet élément recueilli comme l’amorce possible d’une nouveauté dans votre vie, et traduisez-le autant que possible en quelque chose à faire, un projet de réalisation ou d’exploration, ou quelque chose à étudier, un projet d’écriture ou d’illustration, bref en quelque chose de simple, de créatif et de dynamique, à garder pour soi ou à partager avec les amis, mais tout sauf un souvenir à ranger dans un tiroir.

Deux nouveaux livres de John Spong publiés par Karthala

Nous sollicitons votre soutien pour le lancement de ces deux livres par une souscription participative et pour nous accompagner dans cette aventure. La crise du Covid 19 et les deux mois de confinement ont affecté l’activité économique de Karthala, comme celle de bien d’autres sociétés. Dans notre recherche commune, John Spong est une référence précieuse à transmettre et à faire connaitre. Si les livres ne sont pas une marchandise comme les autres, ils n’en restent pas moins soumis aux règles du marché. Nous avons besoin de votre soutien pour réussir au mieux la diffusion d’une pensée et d’une vision qui nous sont chères, pour l’émancipation du plus grands nombres de croyants. A cette fin, vous trouvez ci-joint un bon de souscription participative, avec plusieurs options.

Dans les archives de la crise des prêtres-ouvriers

Une recension de Dominique Greiner, la-croix.com « Grâce aux documents de première main qu’il a réunis, Robert Dumont donne de découvrir de l’intérieur les arguments des différents protagonistes de cette page douloureuse de l’histoire de l’Église. Un ouvrage passionnant. »

Méditation biblique du père Antoine Adam

Cette révélation de Dieu comme époux - honte à ceux qui dans l’Eglise ont perverti ce langage pour abuser et asservir l’autre dans une volonté obscure de domination - signifie que Dieu seul sait aimer notre humanité plurielle. Dieu épouse Israël dans la diversité de ses douze tribus. Le Christ Jésus, dans le don de sa vie, épouse toute l’humanité dans sa diversité au Nom de Dieu. Cela signifie que nos toutes représentations du vivant sont à convertir dans le jeu de la pluralité, dans une sortie de la volonté de puissance. La parole refrain de l’encyclique Laudato Si’, « Tout est lié », nous appelle à convertir nos modes de fonctionnement. L’heure est venue, dans cette crise écologique mondiale, d’entrer dans cette intelligence du rapport à la pluralité, dans l’esprit de l’unique époux : l’agneau de Dieu.