Chaque semaine un prêtre de l’Oratoire écrit une méditation biblique en rapport avec le calendrier liturgique. Nous les publions ici. Vous pouvez également les retrouver sur la page Facebook des Oratoriens

« Quelle hospitalité ? » Méditation de François Picart

En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s’étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m’ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m’aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. »

« Seule une foi blessée est crédible » Une méditation du Père Picart.

Complexité humaine, complexité du peuple de Dieu illustrée de façon poignante par le film de François Ozon Grâce à Dieu, où aveuglements, surdité et hypocrisie n’ont pas manqué à travers des formes diverses. C’est pourtant ce terreau que travaille l’esprit du ressuscité pour donner vie à l’alliance.

Des Oratoriens méditent la Bible. Luc Forestier (06.03.2019)

Les accentuations pastorales contemporaines insistent beaucoup sur le temps du Carême qui commence aujourd’hui, en présentant les trois éléments traditionnels, le jeûne, la prière et le partage. Les lectures choisies, et particulièrement cette page de saint Paul, permettent d’ouvrir d’autres fenêtres, au moins complémentaires voire concurrentes.

Des Oratoriens méditent la Bible. Michel Quesnel (28.02.2018)

Les recueils de sentences bibliques soufflent souvent le chaud et le froid. Toute la Bible rappelle que l’argent est un mauvais serviteur et un mauvais maître. Toute la Bible affirme que Dieu est miséricordieux et qu’il ne faut pas pour autant abuser de cette miséricorde. Certaines sentences insistent sur un aspect de ces vérités, d’autres insistent sur d’autres. Toutes sont à méditer. Aucune n’est à elle seule « parole d’Evangile ».

Des Oratoriens méditent la Bible. Jean-Marie Martin (07.02.2019)

Je veux préciser par là : annoncer le Christ sans prendre un char d’assaut ou un rouleau-compresseur, ni un marteau-pilon, sans être chaussés de gros godillots pour piétiner les plates-bandes des convictions acquises par ceux que nous allons rencontrer, – ils ont aussi beaucoup à nous apprendre, nous en serons surpris –, pas de besaces bourrées d’arguments bien fourbis pour convaincre ou suggestionner, voire manipuler, mais au contraire, des sandales légères qui donnent souplesse et légèreté, et que l’on peut retirer facilement pour partir sur la pointe des pieds si jamais nous sommes refoulés

Quel salut ? Une méditation du Père Picart

Où l’Écriture s’accomplit-elle comme Parole de Dieu pour les pauvres, les migrants, les aveugles, les captifs, opprimés par d’autres promesses d’un salut dans la seule consommation, les mirages de la seule technologie, la seule rationalisation financière, l’élimination des plus faibles aux deux bouts de l’existence humaine ? La crédibilité de l’évangile dépend de la capacité des chrétiens à discerner ensemble l’action de Dieu déjà présent dans le renouvellement des questions spirituelles de notre temps.

Des Oratoriens méditent la Bible. Michel Dupuy (29.02.2019)

"Un geste a toujours capté mon attention dans ce petit récit : Le regard de Jésus parcourant, balayant, planant sur ceux qui sont en cercle autour de lui. Ce regard que nous retrouvons souvent dans les Évangiles, que ce soit pour une personne ou pour une foule. Un regard qui ne fait exception de personne. "

Des Oratoriens méditent la Bible. Etienne Labignette (23.01.2019)

Les dérives de l'histoire, l'orgueil des hommes, la fermeture des cœurs et des esprits, ont conduit à la division dans les communautés chrétiennes. C'est aussi ce sont nous avons à prendre conscience en cette semaine de Prière pour l'Unité des Chrétiens.

Des Oratoriens méditent la Bible. Luc Forestier (07.01.2019)

L’insertion des chrétiens dans nos sociétés implique nécessairement des débats sur la manière d’y vivre la foi en la résurrection du Christ : le critère de l’amour apparaît comme essentiel, de même que le moyen qu’est la vérification par l’incarnation. Toute proposition qui s’écarterait de l’amour « en actes et en vérité » et qui ignorerait l’entrée dans la chair humaine se voit ainsi recadrée par l’autorité du Disciple bien-aimé, qui a vu et touché le Verbe fait chair.

Des Oratoriens méditent la Bible. Roger Thomas (23.12.2018)

Voici que s'approche de nous la Fête de Noël et Marie nous invite à vivre ce temps avec elle. Voilà neuf mois où elle approfondit le Mystère qui s'opère en elle. Neuf mois de méditation profonde où le Seigneur lui révèle le mystère profond de sa maternité. Le Verbe de Dieu accomplit son œuvre en elle, la Parole se fait chair, non pas simplement en elle mais en notre humanité. Son humanité est le lieu où Dieu notre Père veut y introduire sa Divinité, non pas simplement pour elle mais pour toute humanité, notre humanité personnelle.

"N'ayons jamais cette âme habituée." Jérôme Prigent

Une adresse du Père Jérôme Prigent, prêtre de l'Oratoire de France et président du Train de la Mémoire, au retour du voyage à Auschwitz fait par 400 élèves de Première et Terminale de 14 établissements catholiques, du 18 au 22 novembre 2018.